mes aventures autour du monde

Archive pour la catégorie 'michoacan'

A l’assaut du volcan Paricutín

Posté : 16 août, 2010 @ 9:32 dans michoacan | Pas de commentaires »

Notre dernière excursion dans les terres Purépecha (nom des peuples du Michoácan) nous emmène au pied du volcan Paricutín. Le Michoácan est une région qui compte de nombreux volcans, mais celui-ci est particulier car il est très récent, il est sorti de terre en 1942! La légende raconte que c’est un paysan qui travaillant dans son champs qui soudain vu surgir le volcan de terre. Heureusement, l’éruption a été progressive, elle a duré deux ans, ce qui a permis aux gens du village d’évacuer avant d’être ensevelis sous la lave. Mais tout ce qui restait du village a été engloutit! Il y a donc aujourd’hui un paysage de roche volcanique impressionnant, dont on voit émerger le sommet du clocher de l’église, seul vestige du village…

On prend le bus à partir d’Urupán pour aller jusqu’au village d’Angahuán qui se trouve à 37km. Dès notre arrivée, on se fait accoster par des hommes qui veulent absolument nous vendre la balade à cheval jusqu’au volcan. Isabelle préfèrerait faire le chemin à pied, mais comme ça risque d’être accidenté et que je dois ménager ma cheville (mon entorse date seulement de 2 semaines!), on choisit quand même l’option du cheval après avoir négocié fermement (300 pesos pour 1h30 avec deux chevaux et un guide). On commence notre chevauchée au milieu d’un paysage exceptionnel: on aperçoit déjà le cratère du volcan au milieu des arbres et le sol est recouvert de cendre volcanique.

A l'assaut du volcan Paricutín dans michoacan paricu10

En se rapprochant encore, on passe entre des murs de roche volcanique, investis par les cactus:

paricu11 dans michoacan

On arrive à une sorte de campement, c’est là qu’il faut mettre pied à terre. On va devoir escalader la roche volcanique pour accéder jusqu’à l’église, car les chevaux ne peuvent pas passer par là. Ce n’est pas très long, quelques minutes et on la voit enfin, cette église ensevelie!

paricu14

Il y a une partie qui a été épargnée, c’est celle où reposait la statue du Christ… Du coup les gens considèrent cela comme un miracle et viennent prier à cet endroit et mettre des offrandes.

paricu13

On peut faire le tour de l’église et même l’escalader, c’est vraiment impressionnant!

paricu12

On aperçoit très bien le volcan qui est juste derrière:

paricu15

On retourne au campement où on achète quelques quesadillas pour se restaurer. Les femmes les fabriquent devant nous avec une pâte verte, ça parait bizarre mais c’est bon!

paricu16

Puis on remonte en selle pour aller un tout petit peu plus loin, sur la route qui mène au volcan. Il est possible d’aller jusqu’au sommet du cratère, mais ça prend au moins 6h (à cheval) et on n’a pas prévu suffisamment de temps. Tant pis, de là où on est on a quand même une vue magnifique sur le paysage et même sur le clocher de l’église qui dépasse! C’est unique et extraordinaire.

paricu17

paricu18

Puis on revient tranquillement au village. Après avoir rendu nos chevaux on en profite pour faire un tour dans ce village vraiment traditionnel.

paricu19

paricu20

Devant un magasin, Jolly Jumper attend son maître:

paricu21

Puis on reprend le bus pour Uruapán et voilà, c’est fini pour le Michoácan! En résumé, c’est vraiment une région magnifique, qui abrite des lacs, des volcans, des montagnes, et mêmes des plages mais on n’a pas eu le temps d’aller jusque là. C’est aussi une région très riche en artisanat et en gastronomie, avec de belles villes, bref il faut y aller :)

Uruapán et ses cascades

Posté : 16 août, 2010 @ 8:39 dans michoacan | Pas de commentaires »

Nous arrivons le vendredi soir à Uruapán où nous allons passer le weekend. Notre hôtel est en plein centre, on tombe donc directement sur la cathédrale en sortant le matin:

Uruapán et ses cascades dans michoacan uruapa10

On fait un petit tour en cherchant un petit déjeuner. On trouve un petit café qui fait des jus de fruits, des smoothies et même du gazpacho moreliano: ça a été notre QG du weekend!

uruapa11 dans michoacan

Il n’y a pas énormément de choses à voir à Uruapán, mais on a quand même trouvé (non sans mal) la maison la plus étroite du monde! Elle fait 1,50m de largeur, sur 3 étages. On a pu la visiter grâce à des voisins qui nous ont indiqué chez qui sonner. C’est vraiment marrant de voir comment les habitants ont pu aménager un si petit espace!

uruapa12

Ensuite, on visite le Parque Nacional Barranca del Cupatitzio, qui est très grand et abrite une végétation de type jungle ainsi que plein de cascades artificielles. C’est très joli et reposant, on oublie complètement qu’on est au coeur de la ville.

uruapa13

uruapa14

En une matinée, on a visité les principales attractions de la ville, alors on va passer l’après-midi un peu plus loin, dans le parc qui abrite la cascade Tzararacua. Il y a une petite marche dans la montagne à faire, d’où on a une belle vue sur la forêt:

uruapa15

On arrive enfin à la cascade, qui n’est pas très impressionnante. En plus ça sent mauvais, on dirait presque que le coin sert de déversoir pour les eaux usées!! Il y a une petite tyrolienne qui permet de traverser la rive (il y a aussi un pont). Ça fait beaucoup plus attraction touristique que merveille de la nature, mais bon c’est sympa quand même. En plus j’avais acheté des noix de macadamia le matin dans la rue, et là comme il y avait plein de grosses pierres on s’est amusées à les casser pour nous faire un goûter.

uruapa16

Puis, retour à Uruapán et on profite de l’ambiance du Zocalo.

uruapa17

Patzcuaro et Tzintzuntzan

Posté : 16 août, 2010 @ 6:14 dans michoacan | Pas de commentaires »

Depuis Morelia, on peut rejoindre la petite ville de Patzcuaro. Elle se situe au bord du Lago de Patzcuaro, un grand lac autour duquel se trouvent plusieurs autres petites villes, sites archéologiques et surtout plein de petits villages produisant de l’artisanat. On choisit de se limiter à la ville de Patzcuaro et au site de Tzintzuntzan qui se situe pas très loin.

La ville en elle-même est plutôt jolie, avec des petites ruelles et des jolis bâtiments:

Patzcuaro et Tzintzuntzan dans michoacan patzcu10

patzcu11 dans michoacan

On visite aussi la Casa de los Once Patios (la maison aux 11 patios), un ex-couvent des religieuses dominicaines qui abrite aujourd’hui des marchands d’artisanat. C’est très joli.

patzcu13

J’en profite pour acheter un vase en cuivre et argent, qui provient du village de Santa Clara del Cobre, célèbre dans la région. Ensuite on monte une rue jusqu’à la Basilique de Nuestra Señora de la Salud:

patzcu14

Le tour de la ville est rapidement fait, on part donc passer l’après-midi à Tzintzuntzan, le « lieu de colibris ». Le petit village est mignon, surtout la place centrale et un joli parc derrière qui abrite le Convento Franciscano.

tzintz10

tzintz11

Mais l’attraction du coin, c’est le site archéologique. Sur la route pour y aller, on croise des travailleurs des champs:

tzintz12

Le site en lui-même n’a rien d’extraordinaire, il est tout petit, c’est surtout la forme ronde des pyramides qui est intéressante.

tzintz13

Par contre, il permet d’avoir une belle vue sur le lac de Patzcuaro:

tzintz14

On revient ensuite à Patzcuaro, où on va dîner avant de reprendre le bus pour Uruapan. On se décide pour le marché, qui a l’air très sympathique. On y mange les classiques tacos, avec plusieurs sortes de viandes, fabriqués devant nous:

patzcu17

patzcu15

On a également eu le droit à un concert privé des papis musiciens!!

patzcu16

Morelia, la ville rose

Posté : 16 août, 2010 @ 5:35 dans michoacan | Pas de commentaires »

Dès qu’Isa a finit ses cours le mercredi, on met le cap sur le Michoacan, une province vers l’ouest, et en particulier sur Morelia, la capitale.

Surnommée « la ville rose » à cause de la couleur de ses bâtiments, c’est effectivement une jolie ville.

Morelia, la ville rose dans michoacan moreli10

Comme d’habitude, une multitude d’églises, de temple, de sanctuaires en tout genre:

moreli11 dans michoacan

moreli15

Notre challenge avec Isa c’était d’arriver à prendre en photo les papis dans les parcs!

moreli12

moreli16

Il y a également des spécialités culinaires réputées: par exemple le « gazpacho » de Morelia, qui n’a rien à voir avec le gazpacho espagnol. C’est en fait un cocktail de fruits coupés en petits morceaux (mangue, ananas, jicama), éventuellement du concombre, qu’on recouvre de jus d’orange (frais, c’est mieux), avant d’ajouter du piment en poudre, du sel et du fromage râpé! Ça peut paraître bizarre comme ça, mais en fait les goûts se marient très bien et donnent un mélange très savoureux et rafraîchissant.

moreli13

Il y a aussi les « dulces morelianos »: des tas de bonbons différents, à base de pâte d’amande, de graines, de caramel etc… Plein de goûts et de couleurs, souvent assez bizarre mais c’est marrant de goûter!

moreli14

Tout à l’Est de la ville se trouve l’Aqueduc avec une statue sur un rond-point:

moreli17

Derrière se trouve une petite ruelle appelée le Callejón del Romance, c’est tranquille et tout mignon:

moreli18

moreli19

Enfin, le soir venu, la ville s’illumine de partout et en particulier la cathédrale, c’est magnifique:

moreli20

 

Vacances : l'évêché à Azilone |
notre voyage en inde |
quebecadeux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Réunion, notre île intense!
| Bienvenue chez moi!
| 29S-Le-Bout-du-Monde-Finist...